Le résultat de la modification

La Vox vintage à gauche, la Vox v847 récente (mais US) à droite. Matériel utilisé : ma Squier JV 1982, branchée sur mon princeton clone fait maison (visible au fond). Rien d'autre. Sur la vidéo ci-dessous, cliquez en bas à gauche dans le coin de la bande noire, pour qu'elle démarre.

Fichier vidéo intégré

 

Ce qu'il faut changer au minimum

v847_circuit_original_bpier.JPG

Pour améliorer le son de la v847, en l'occurrence une Revision C (circuit original ci-dessus), peu de composants sont à changer. Nous remplacerons :

  • l'inducteur (le gros boîtier en plastique noir, frappé d'un point vert au centre) ;
  • les deux transistors (les petites demie-lune noires);
  • les condensateurs (les quatre tablettes couleur blanc cassé);
  • le pot d'actionnement de la wah, visible tout à fait à gauche de la photo.

Une vue du circuit de mes vieilles Vox, quand j'avais encore les deux (je n'en ai gardé qu'une) :

Vox_vintage_bpier_blog_4.JPG

J'ai décidé de ne pas passer la wah en true bypass et de ne pas changer la résistance de Q (la R3 sur le circuit Vox), dont la valeur de 33k est identique à celle de la Vox 67/68, mais aussi à celle que que l'on trouve sur un bon nombre de Vox Clyde McCoy. Images ici, concernant ma Vox :

33K_Vox_67_bpier.JPG

V33K_Vox847_bpier.JPG

Détail de la modification

  • L'inducteur

L'inducteur étant la pièce maitresse de l'effet, c'est lui qu'il faut changer en priorité. Un bon remplaçant est fourni par Whipple qui fabrique des copies d'inducteur Halo, autrement dit l'inducteur original de la légendaire Vox Clyde McCoy. C'est la pièce la plus coûteuse : elle vaut environ 30$ aux Etats-Unis, sans l'envoi. D'autres candidats sont possible, comme l'Halo Area 51.

  • Les transistors

Viennent ensuite les transistors. Il est également impératif de les remplacer par d'autres de meilleure qualité. Pour l'instant, je suis encore en train de faire des essais. Mais mon choix s'est pour le moment arrêté sur un BC238B (hFE 240) en Q1 et sur un BC109C (hFE : 550) en Q2. Le tri (ou le choix) des transistors se fait grâce à la fonction hFE de votre multimètre.

attention.jpgFaites particulièrement attention à l'implantation des trois broches qui équipent le BC109C (émetteur, base, collecteur). L'implantation des broches est inversée par rapport au MPSA18 qui équipent d'origine la v847. Sur le BC109C, cependant, pas d'erreur possible : la languette présente sur le boîtier du transistor indique où se situe la broche émetteur.

Petit arrêt pour signaler que de grandes discussions alimentent le net concernant les différents composants qui permettent d'approcher le son de la Clyde. Pouvant comparer côte à côte la v847 que je modifie à ma Vox 1967/1968, je pense donc pouvoir être en mesure de donner mon point de vue. Notamment en ce qui s'agit des transistors, les principaux composants à changer avec l'inducteur (ou inductance) pour modifier les caractéristiques de sa wah. J'ai ainsi essayé différents modèles, tous sélectionnés sur la base de ceux qui équipent mes différentes wah des années 60 et 70, qu'il s'agisse des Colorsound, des Jen, Vox ou DeArmond (voir le post à ce sujet). Or, les BC109C ne sont apparemment utilisés sur aucune de celles que je possède (mon seul doute concerne une de mes Colorsound, dont les BC ne sont pas marqués). On trouve donc des BC173B (classiques et fréquents sur les Vox), des BC239C et 238B (Jen Cry Baby), des BCxxx (non marqués, comme dit plus haut) sur les Colorsound et des 3904 (normal) sur la DeArmond, la seul wah US du lot et celle qui fut utilisée sur le thème de Shaft, semble-t-il. Comme je possède une belle collection de transistors, j'ai essayé presque tous les modèles que je viens de citer en Q1 de la Vox, en testant différents hFE, allant, selon les transistors, de 174 à 550. Un, tous fonctionnent bien. Mais aucun ne permet d'approcher autant le son de ma Vox 67 que le BC238B. J'ajoute que j'ai choisi son hFE de 240 sur la base d'une hypothèse : Jen qui les fabriquait devait choisir des modèles de transistors  en fonction certes de l'effet à obtenir, mais aussi d'un impératif économique, autrement dit ne pas être obligés de jeter ou d'écarter trop de transistors. J'ai donc mesuré au multimètre le hFE ou gain de tous mes BC173B (une cinquantaine) et tous mes BC238B  (à peu près autant), afin de repérer le hFE (à plus ou moins 10) qui était le plus fréquent. C'est ainsi que je suis arrivé à définir une fourchette allant de 234 à 250. J'ai donc opté pour 240 de gain en Q1, partant du principe que c'est probablement cette tranche de hFE que devait rechercher Jen en portant son choix sur ces modèles de transistors à placer en Q1. L'hypothèse vaut ce qu'elle vaut. Mais le résultat est plutôt satisfaisant, une fois le BC238B installé dans la v847. Enfin, je ne souhaitais pas dessouder les transistors de ma vieille Vox, pour les mesurer.

=> Autre parenthèse : les MPSA18 (sans marque) qui étaient montés d'origine sur la v847 ont un hFE extrêmement élevé : de 685 pour l'un, de 714 pour l'autre. Comme je ne les avais pas trop chauffés en les dessoudant, j'ai pu les mesurer sur mon multimètre. Ca n'a pas été facile. Les broches étaient trop courtes, j'ai donc dû imaginer un petit système simple à mettre en oeuvre, en pluggant dans le connecteur hFE de mon multimètre trois pattes provenant d'anciennes résistances (photo ci-dessous), puis je les ai mises en contact avec chacune des broches des transistors que j'avais dessoudés.

Multi_Vox_67_hfe_bpier.JPG

  • Les condensateurs non polarisés

Troisième changement à opérer sur la v847 : celui des condensateurs non polarisés, notamment les 0,01uF (marqué 10nF) et les 0,22uF, en fait les quatre petitess tablettes couleur blanc cassé sur la photo.

=> Les 0,01uF doivent être changés par des 0,01uF Styroflex, très réputés en audio, et surtout ce sont eux (mais emballés autrement) qu'embarquent les Vox des années 60...

=> Les 0,22uF sont remplacés par des condos prolypopylène de meilleure qualité. Le premier qui est déjà posé est un Tropical Fish (strié de couleurs). L'autre n'est pas encore sur le photo, mais c'est un Wima 100V 0,22uF (j'avais rien d'autre en neuf). Je dirai ici que le choix du Tropical Fish (vendu une fortune sur Internet) relève du pur snobisme, car les condensateurs fabriqués aujourd'hui, en particulier ceux fabriqués par Panasonic, sont d'excellente qualité et souvent bien meilleurs que ces TF. Mais comme il m'en restait un, je l'ai casé dans la v847.


v847_autre_vue.JPG

Une photo actualisée au 9 mai, avec les changements en cours, où on voit très bien le support de transistor sur Q1 que j'ai rajouté sur le circuit après avoir démarré le post :

Modif_en_cours.JPG

  • Le potentiomètre

Dernier point notable : le pot. Sur la Clyde, c'est un pot Icar dont l'amplitude va jusqu' 171,8K (mesure faite avec les câbles soudés sur ses broches). Sur la v847, c'est un 100K. Et il ressemble à s'y méprendre au Hot Potz produit par Dunlop. Il est là aussi nécessaire de le remplacer. De fait, il faut le remplacer par un pot log. Dans un premier temps, j'avais fait de la récup en plaçant le pot d'une vieille Jen Cry baby, dont l'amplitude va jusqu'à 158,7K. Le résultat était très bon, mais comme ce pot n'est pas simple à trouver, je me suis tourné vers ce qui existe sur le marché actuel, afin de vous faciliter la vie. ce post est tout de même fait pour que vous puissiez facilement améliorer votre v847 US. J'ai donc d'abord tester un 200k log d'Arteffect (pas convaincant du tout), puis un pot 100k log acheté aux Etats-Unis, auprès de Michael, le gars qui vend l'inducteur Whipple. Et là, parfait, même son qu'avec le pot Jen mais sans les crachotements. Je conseille donc un pot 100k de ce type.

  • Le condo électrolytique

Dernier changement possible : le condo électrolytique de valeur 4,7uF. Sur la Clyde originale, c'est un condo 4 uF non polarisé (NP) de marque Ducati, ici en bas à gauche :

Vox_vintage_bpier_blog_5.JPG

Faute de pouvoir trouver un 4uF (rarissime), on peut se tourner vers un 4,7uF NP. J'en ai placé un, puis je l'ai retiré. Ca n'apporte pas apparemment grand-chose, à l'écoute en tout cas.

Une fiche d'alimentation externe pour utiliser un transfo

Vox_wah_bpier_jack_alim.JPG

C'est le petit plus. J'ai installé un jack d'alimentation externe, afin d'alimenter la wah avec un transfo externe, tout en laissant la possibilité d'utiliser une pile. Le jack d'alim (broche en 2,1mm) est placé près du jack d'entrée guitare.

Vox_wah_bpier_jack_alim_1.JPG

Où trouver les pièces de remplacement ?

Les pièces de remplacement, en dehors de l'inductance (le Halo), peuvent être achetées notamment chez Banzai ou Musikding en Allemagne, pour une somme raisonnable, mais la livraison est en général très longue (il faut savoir patienter). Les BC238B, plus difficiles à trouver, car devenus obsolètes (plus fabriqués) peuvent être achetés en France chez Electronique Diffusion (prenez-en une vingtaine, voire moins, pour pouvoir trouver celui qui vous conviendra le mieux). Il est également possible, pour les puristes, de remplacer l'ensemble des résistances carbone par des résistance carbone comp 1/4 W. A l'arrivée, la transformation vous permettra de posséder une wah que certains fabricants ne se privent pas de vendre plus de 200€, sans que vous ayiez la certitude que leur wah sonne vraiment comme la Vox des années 60 qu'ils disent reproduire. Voilà pourquoi j'ai décidé de faire sonner les deux l'une à côté de l'autre, afin que vous puissiez vous faire par vous-même votre propre idée. Ca fait réfléchir, n'est-ce pas ?

Les avantages de la transformation

La première chose qui saute aux yeux : c'est la similitude des deux boîtiers. Et en particulier celle de la course de la semelle d'actionnement de l'effet. Deux photos :

L_originale_la_recente_bpier.JPG

La_1967_et_la_v847.JPG

Ainsi, le changement de pièces donne davantage d'épaisseur et de personnalité au son, tandis que le remplacement du pot amène un quack plus intense et moins linéaire. Le résultat est intéressant, puisqu'on reproduit quasiment le son de la Vox originale qui - je le rappelle - coûte une fortune tant elle est recherchée. 

Enfin, pour moi, et je le soutiens, la course qu'offre la crémaillère d'un boîtier façonne aussi à son niveau le caractère et la singularité de l'effet. La meilleure preuve : les wah Colorsound, dont la course imMMMMense contribue grandement à leur particularité. Là, en ce qui concerne les Vox (l'ancienne et la v847), la similitude de la course est telle qu'elle permet d'approcher vraiment le son de l'ancêtre. Elle peut s'entendre sur la vidéo que j'ai réalisée et placée en début de post. En dépit des petites différences, reconnaîtriez-vous l'une de l'autre lors d'un test à l'aveugle ? Pas sûr.

Retours de guitaristes internautes

C'est une fierté de savoir qu'une amélioration que vous avez apportée fait le bonheur d'autres musiciens. Depuis que ce post est en ligne, fleurissent sur youtube des vidéos montrant comment on modde un v847 pour qu'elle s'approche du son de la Vox 1967, en reprenant à peu près tout ce que je présente ici. Voilà donc l'une des wah, moddées selon le post que vous venez de lire, ou de suivre. Le musicien en question possède, en outre, un ampli que je rêverais d'avoir, un Sound City (pour moi, une légende). Voici le lien Youtube où on peut entendre le résultat de la modification :

La v847 de Daniel moddée selon ce post

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_010.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_013.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_018_1.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_017.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_018.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_002.JPG

Wha_Modifiee_Vox_847_Rev_B_012.JPG