Tout d'abord le son (la vidéo s'ouvrira dans un nouvel onglet ) :

Echoplex EP3 with tubes - Layla.mp4

L'Echoplex est un écho à bande qui produit, comme on lui demande, échos et reverb. Il est évidemment analogique et n'est plus fabriqué depuis les années 80. il a existé en plusieurs modèles successifs : l'EP1, puis l'EP2 vendus dans les années 60, en fait à partir de 1959, année de vente des premiers EP-1. Tous deux étaient à lampes (2 6EU7 et une 6C4). Ont suivi les Solid State, les transistors remplaçant les lampes : l'EP3, puis l'EP4. Les modèles les plus recherchés sont l'EP2 et l'EP3. Fulltone, qui commercialise un tape echo, s'est d'ailleurs amplement inspiré de l'EP2 pour son Tube Tape Echo. La marque Echoplex a connu un énorme succès aux Etats-Unis de son vivant. D'autant que son tape echo était utilisé par des musiciens mythiques, comme Jimmy Page dont le sien fut modifié par le célèbre Pete Cornish - http://www.petecornish.co.uk/jptt.html -, Joe Walsh, Chet Atkins, Eddie Van Halen ou Tommy Bolin, pour ne citer qu'eux. Tony Banks, le clavier de Genesys, l'utilise aussi dans l'album A Trick of the tail.

Pour en revenir à l'histoire de la boîte, Echoplex a été en cours de route, reprise par la société américaine Maestro. Quand ? Je n'en sais rien. Mais certains modèles ont un logo Echoplex, d'autres Echoplex/Maestro et d'autres encore, uniquement Maestro. L'histoire d'Echoplex est ensuite partie en sucette, ou est en tout cas beaucoup, beaucoup plus floue. Le mien est de 1979 ou 1980 : il ne porte que le logo Echoplex (photos, toutes).

Vers 1984, ensuite, après faillite semble-t-il, le stock de pièces fut repris par le principal grossiste US d'instruments de musique Harris-Teller qui existe toujouts et qui, à l'époque, confia à un électronicien le soin de faire avec ce stock de pièces de nouveaux Echoplex, dont un modèle en série limité à lampes. Puis la marque Echoplex fut rachetée par Gibson qui l'a utilisée pour commercialiser un echo numérique encore bien coté aujourd'hui. Parallèlement, l'inventeur de l'Echoplex, Mike Battle, monta une boîte pour produire un nouveau tape echo, le Tubeplex. Mike Battle est mort en avril 2008, à l'âge de 90 ans. Il travaillait toujours. Sa boîte, Tubeplex, ne lui a pas survécu.Son portrait, ci-dessous :

Mike_Battle.jpg

Pour info : d'autres marques ont créé d'excellents tape echo, qu'il s'agisse de WEM Copicat (utilisé par les Shadows), Meazzi, Samprini ou les allemands Echolette et Dynacord qui n'ont plus fait qu'un à la fin des années 60. Enfin, citons Binson, la marque la plus recherchée et la pus chère, dont l'écho est basé non pas sur l'usage d'une bande magnétique mais d'un disque magnétique. Binson existe toujours (http://www.binson.com/#/home/4519462595). Le tape echo Binson est ou était une composante importante du son de David Gilmour, au moins dans les années 70. L'Echoplex reste néanmoins le tape echo le plus convoité aux Etats-Unis où, grand avantage, il peut toujours être entretenu, réglé et réparé. D'ailleurs, ses principales pièces sont toujours fabriquées (moteur, courroie de transmission, cartouches...). L'Echoplex est encore aujourd'hui très présent dans la musique américaine, mais pas qu'elle.

C'est si vrai qu'aujourd'hui il reste très recherché. Au point que Fulltone l'a ressuscité dès 2004 (semble-t-il), en créant son propre Tape Tape Echo à lampes. Avantage : cette nouvelle machine bénéficie des technologies modernes (moteur moins bruyants, cassette sur roulements à billes....). De vrais plus. Car l'Echoplex produit de beaux effets tant qu'il est bichonné : nettoyage des têtes avec de l'alcool isopropylique, jamais d'alcool à 90°, et si possible ne pas utiliser pour cela de coton tiges, mais une peau de chamois qui ne laisse pas de peluches. Il faut toutefois éviter d'appuyer sur les contacts des têtes. Le galet demande, lui, un autre produit spécial caoutchouc (jamais d'alcool). De plus, il faut démagnétiser de temps en temps les têtes (pas évident de trouver un démagnétiseur à bas prix dans le commerce) et avoir de la bande 1/4 de pouce en réserve, sachant que les fabricants ont presque tous, ou tous, disparu.

Pour la bande, un conseil : n'utiliser que de la bande lubrifiée ("lubricated tape" aux US), toutes les autres sont abrasives et détruiraient les têtes à la longue. Bref, vous le voyez, l'Echoplex, qui pèse aux environs de 6 kg, est un effet que l'on doit manipuler avec autant de délicatesse qu'un ampli à lampes ou sa guitare chérie. Il ne faut pas non plus craindre de changer les condos (néophytes s'abstenir !).

Cela dit, même en respectant toutes ces préconisations et précautions, l'Echoplex reste une machine ancienne qui sonne merveilleusement bien, mais ancienne quand même. L'engin peut donc faire entendre un joli bruit de moteur. Ce ronronnement ne passe heureusement pas dans le signal repris par l'ampli. Et ce qui sort de l'ampli ressemble beaucoup à ce que Monsieur Fuller a mis en ligne, en guise de démo de son Tube tape echo ( http://www.fulltone.com/tte.asp ). Demeure néanmoins, et ce sur tous les tapes echo (même les récents), un petit bruit de fond résiduel inhérent à la technologie des bandes magnétiques, sachant qu'en plus les bandes dont on dispose aujourd'hui vieillissent inéluctablement. Rappelons que leur fabrication s'est arrêtée au début des années 2000. La preuve ici : Agfa-BASF_spec.pdf.

Au passage, sur son site, Mike Fuller faisait en 2010 tout un laïus pour déconseiller d'acheter un Echoplex et de se tourner vers son TTE qui coûte, à ce jour, 1200 $ 1600$, trois ou quatre fois le prix d'un bon plex juste un peu plus cher qu'un Echoplex aux Etats-Unis (depuis l'écriture de ce billet en 2010,  la cote des Echoplex a en effet été multipliée par trois ou quatre). Ainsi, à qui veut acheter un tape echo à lampes, je conseille donc aujourd'hui d'acquérir un Tape Tape Echo Fulltone, qui se trouve désormais au même prix qu'un Echoplex sur le marché de l'occasion. Seul précaution : changer la bande placée dans la cartridge (la méthode est expliquée dans le post que j'ai rédigé sur l'entretien de l'Echoplex). Car Fulltone utilise de la bande de mastering qui sonne certes mieux, mais reste fortement déconseillée sur un tape echo. 

Pour en revenir à mon plex, il est assez particulier. C'est un mix d'EP2 et d'EP3, modèle custom fabriqué en très petites quantités par Mike Battle lui-même. En fait, c'est un EP-3 à lampes, ce qui est exceptionnel. C'est enfin un des derniers produits par Mike Battle sous la marque Echoplex.

En avril 2008, j'avais adressé un mail à Bart Postlewait, l'apprenti de Mike Battle, pour information sur mon Echoplex. Voilà ce qu'il m'avait répondu (je le laisse en anglais dans le texte) :  Hi Pierre, Thanks for your question about your EP3. That model is a Market Electronics made machine. Mike Battle built those by hand. He was concerned that the new solid state machines might not be as successful as the original tube ones so he converted some of them back to tube circuitry. They are very hard to come by and usually sound great!

Vous pouvez, si cela vous chante,le voir sur le site du guitariste américain Regis Coyne qui l'a mis en ligne à la rubrique My Gear/Echoplex/An EP-3 with tubes!!. Ce site est également le principal centre de ressources sur Echoplex aux Etats-Unis. Je vous le recommande (et ça lui fait de la pub) : http://www.regiscoyne.com/echoplex/Tube_EP-3/

Enfin, une interview qu'avait accordée Mike Battle à un journaliste américain : http://www.loopers-delight.com/musings/Mike_Battle/Mike_Battle.html